21 avril 2008

C'est pas d'la pub mais presque... simplement parce que c'est bon!

Petit scoop pour les amateurs de Darjeeling 1st flush. Le Camellia Sinensis a reçu deux de ses différents crus de Darjeeling: le Sungma (15$/50g) et le Risheehat (12$/50g). J'ai eu personnellement l'honneur de descendre du camion les premières caisses et de les ouvrir (à ma grande surprise, contrairement à l'habitude avec les thés indiens, le tout était emballé sous-vide) pour découvrir le parfum frais du premier arrivage de l'année. 

Le Sungma est particulièrement incroyable... Bourgeonneux, fin, aromatique.  Son végétal me rappelle étonnement le Long Jing, sa fleur celle de l'oranger... Splendide.
En zhong, je lui trouve tout son caractère aromatique, en théière je le trouve un peu doux quoique... le "décalage horaire" doit encore se faire sentir, la soute à bagage de la British Airways qui leur a permis de voyager jusqu'à Montréal était sûrement très fraîche, ce qui a "engourdi" le thé. 

Le Risheehat est plus corsé, très frais, plus fruité. Ses feuilles sont un peu plus brisées, ses bourgeons moins duveteux (type plus classique vs le type "clonal" du Sungma). Je prédis que son réveil d'ici quelques semaines lui conférera des notes encore plus charnues. 

Enfin, le printemps n'est pas juste arrivé de ses tulipes et des jupes des femmes coquettes... Vive le thé, spécialement pendant qu'il est tout frais! Encore faut-il mériter la capacité de l'apprécier, comme on le mentionne dans cette vidéo:



7 commentaires:

Thomas a dit…

salut,

j'habite en europe mais j'ai déjà dégusté et acheté au CS lors d'un séjour au quebec. l'endroit est vraiment très sympa...

une petite question de préparation:

Est-ce que les darjeeling se préparent aussi en Gong fu cha comme les thés chinois ou préfèrent-ils la "méthode anglaise"?
quelle est la meilleure façon de les préparer, selon ton expérience?

j'ai déjà un peu expérimenté les deux façons mais aucune ne me convainc tout à fait.
Peut-être est-ce lié au thé lui-même, ils sont très beaux au niveau des parfums (complexité) et de la fraicheur mais il y a une présence tannique (qui me déplait de plus en plus depuis que je me suis habitué à boire régulièrement les thés originaires de Chine...)

En GFC avec le zhong c'est plus fragrant et complexe au niveau des parfums mais il faut veiller à ne pas trop concentrer au niveau quantité de feuilles.
la longue infusion en grande contenance, c'est plus "confus" avec plus de corps (aussi plus des défauts typiques de ces thés), avec un coté un peu plus "lourd".

je serai curieux d'avoir une idée de tes paramètres ou de tes conseils.... Thanks

lionel a dit…

J'allais poser la meme question que Thomas : comment prepares tu un darjeeling en zhong ? et en grande theiere (porcelaine de preference ?)
Les Darjeeling sont pour moi les thés les plus difficiles à réussir...je les adore mais je dois dire que je ne les reussis pas souvent... ;-(
Enfin, Sacha, tu me fais bien envie avec ces First Flush...c'est toujours un plaisir de voir arriver ces recolte chaque printemps...
Enfin (bis), tu es toujours sous le charme des malts ecossais ?

Sacha a dit…

D'abord, pour répondre à Lionel au sujet des malts écossais, je dois avouer que j'ai un peu levé le pied sur leur consommation même si mon enchantement pour eux est toujours aussi grand... Malheureusement, j'ai l'impression que le mélange whisky-thé est un peu corrosif sur le système digestif. Ou simplement est-ce bien moi qui, habitué à la consommation quotidienne des thés, ai fait un abus sur fond d'enthousiasme. Je les range maintenant sous la catégorie des "poisons délicieux" ou des "philtres de rares moments précieux".

Pour les Darjeeling, je me dis qu'il faut presque les prendre comme les thés japonais: Infusion d'une durée relativement longue dans une contenance moyenne (entre le zhong/gong fu et la théière de grande contenance: 4-5 grammes/ 25-30cl / 2 minutes / 90-95C). Porcelaine is best d'après moi (ou argent! ;) ) en infusion libre: infuser puis passer d'une théière à une autre -sans trop secouer les feuilles en versant-. Le plus souvent, comme pour les jap, les feuilles sont brisées (dû à un roulage intensif et/ou une étape où les feuilles sont délibérément coupées) afin de donner une liqueur puissante et pleine, qui se donne rapidement. C'est voulu ainsi. Et ça se ré-infuse très mal d'ailleurs, justement à cause de ça.

L'infusion en zhong est quasi seulement justifiée dans les rares cas de lots de récoltes roulés à la main (constitués de bourgeons et plus grandes feuilles presque entières), où l'infusion est moins abrupte et les infusions successives possibles. Encore là, comme si vous prenait l'envie de faire un japonais en zhong: infusion rapide, passette pour filtrer au-dessus du Cha Hai pour écarter les débris qui influenceraient la liqueur.

Un excès astringence tannique dans l'infusion est signe d'une eau trop chaude, d'une sur-infusion ou d'un vieux thé qui a séché et qui, pour donner le peu d'arômes qui lui reste, a besoin d'être poussé jusqu'à la limite des tannins grossiers et stupides. Il va sans dire que de mauvais Darjeeling ne feront jamais tripper quiconque, surtout pas les buveurs invétérés de thés chinois! Le Sungma que je mentionnais ou les excellents Samabeong et Gopaldhara roulés à la main peuvent-être de bons thés d'expérimentation. Ils sont plus doux, aromatiques et, à quelque part, ressemblent un peu plus au thé de style chinois.

Procyon Lotor a dit…

Man, attends de gouter au Samabeong... j'en tremble encore...

Sacha a dit…

Ah oui? Y disent qu'il est quand même doux encore cette année? Ça reste que ça toujours été mon jardin préféré... le plus haut du monde en plus...! hihihi!

Cyril C. a dit…

même si la discussion date, je me permets d'intervenir...
mes derniers darjeelings de printemps ont été infusés en zhong avec de courtes infusions: moins de 1 minutes/75°c...Certains penseront que c'est une hérésie, mais les darjeelings de printemps sont tellement proches des thés verts que je ne peux que les apprécier de cette manière.

Sacha a dit…

J'approuve, ça fonctionne très bien... le zhong, c'est merveilleux...