06 août 2008


<< Il y a des fous tellement fous que rien ne pourra jamais leur enlever des yeux la jolie fièvre d'amour. Qu'ils soient bénis. C'est grâce à eux que la terre est ronde et que l'aube chaque fois se lève, se lève, se lève. [...] Il y a ainsi des gens qui vous délivrent de vous même -aussi naturellement que peut le faire la vue d'un cerisier en fleur ou un chaton jouant  à attraper sa queue. Ces gens, leur vrai travail, c'est leur présence. L'autre travail, ils le font pour les apparences, parce qu'il faut bien faire quelque chose et que personne ne va vous payer simplement pour votre présence, pour les quelques bêtises que vous dites en passant, ou pour la chanson que vous fredonnez. [...] Quoi qu'ils fassent, cela vous met du rouge au coeur, du clair au lèvres. >>

Christian Bobin, tiré de "Tout le monde est occupé"

2 commentaires:

Vanessa a dit…

Un très bel extrait de ce beau petit livre... certains blogs font cet effet, et c'est extrèmement plaisant. Le fil d'Ariane...non?! J'avais aimé aussi l'état des lieux de Manège: de quoi regarder le monde différemment.
http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/04/proccupation-mensongre.html

Sacha a dit…

Vanessa,

On dirait que nous avons été touchés par les mêmes extraits de ce livre...! Merci pour ton analyse et ton blog que je (re)découvre par le fait même.